Quatre de l'Infanterie

Paru en 1931

Paru en 1929 à Hambourg et traduit en France dès 1930, Quatre de l’infanterie est un roman majeur de la littérature de l’entre-deux guerres. L’auteur y transmet un message de paix et de fraternité mais, comme l’a fait Georges Duhamel dans Civilisation, il blâme  la civilisation occidentale et l’accuse d’être la cause de ce grand massacre. Quatre hommes, un ouvrier, un paysan, un étudiant et un technicien, que tout oppose, sont plongés ensemble dans l’horreur de la guerre, ils vont vivre ensembles cinq années de combats, entre écœurement et révolte, jusqu’à leur mort inéluctable. Symbole de cette communauté de soldats hétérogènes que la guerre a réunis, les quatre se dressent contre la bêtise humaine et s’opposent au sens de cette guerre. Quatre de l’Infanterie est un récit simple et efficace qui montre l’atrocité et l’inhumanité de la guerre avec ses gaz, ses tirs, ses arrosages et sans distinction d’ennemi. Publié en 1929, le livre fut interdit par le régime nazi, tout comme son adaptation cinématographique de 1930. A la fois empreint de pacifisme et de désillusion, ce livre dénonce l’absurdité d’un massacre qui détruit autant le corps  que l’esprit.