Because You Died

Paru en 2010

Pendant ses trois années de bénévolat hospitalier en Angleterre, à Malte et en France, Vera Brittain écrit des poèmes, qui seront publiés en 1918 sous le titre de Verses of a V.A.D. Si l'auteure excellera par la suite dans le domaine des essais et écrits autobiographiques, force est de constater que sa poésie est d'un lyrisme assez conventionnel. Mais là n'est pas l'essentiel. Pour les combattants comme pour le personnel médical, la poésie a souvent été une façon d'exprimer ce qui ne pouvait être dit dans les lettres et journaux de bord. Le poème To my brother revêt une importance particulière. Elle l'avait envoyé à son frère Edward en mai 1918, soit un mois avant la mort de celui-ci, sur le front italien. Il ne le lira jamais. Edward avait été blessé le premier jour de la bataille de la Somme et dès lors son amertume n'avait cessé de grandir. Le poème a des accents patriotiques qui semblent entrer en contradiction avec le pacifisme que Vera Brittain commence à afficher à l'époque. Elle s'en explique dans Testament de Jeunesse, où elle met en avant l'obligatoire cohabitation de sentiments opposés dans un vécu de guerre.
  En 1971, les cendres de Vera Brittain seront dispersées, selon ses vœux, sur la tombe d'Edward dans un petit cimetière du plateau d'Asiago. Peu de temps avant sa mort, elle avait confié à sa fille : « Depuis presque cinquante ans, une partie de mon cœur est resté dans ce cimetière italien ».