Orages d'acier

Paru en 1970

Orages d’acier est le premier ouvrage publié par Ernst Jünger en 1920. Il s’agit d’un récit autobiographique inspiré de son expérience combattante pendant la Première guerre mondiale. Dès sa sortie, il connait un véritable succès littéraire en Allemagne.
Rédigé après-guerre à partir de notes et croquis consignés dans le journal qu’il tient assidument pendant le conflit, Orages d’acier est une œuvre littéraire peu ordinaire, autant par l’étendue de la période évoquée dans l’ouvrage, que par le souci du détail dont fait preuve l’auteur. Si la première publication de l’ouvrage date de 1920, Ernst Jünger n’aura de cesse de revenir sur l’écriture de ce récit pendant près de soixante ans ; un récit qu’il façonnera et manipulera au cours des six éditions suivantes, la dernière datant de 1978.
Selon André Gide: « Le livre d'Ernst Jünger sur la guerre de 14, Orages d'acier, est incontestablement le plus beau livre de guerre que j'ai lu, d'une bonne foi, d'une honnêteté, d'une véracité parfaites ». (Journal, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, t. II : 1926-1950, p. 848.)