Lichtenstein Alfred

AUTOUR DE PERONNE

Alfred Lichtenstein

VOILA UNE GUERRE 

Mais voilà qu’arrive une guerre.. La paix a trop duré.
Alors fini de s’amuser. Des clairons stridents
S’enfoncent dans ton cœur. Et toutes les nuits flambent.
Tu te gèles sous des tentes. Tu brûles. Tu as faim.

Te noies. Exploses. Te vides de ton sang. Labours pleins de râles.

Clochers qui s’effondrent. Lointains en flammes.
Vents agités de spasmes. Fracas des villes qui croulent..
A l’horizon le tonnerre des canons est là.
Une fumée blanche monte des collines alentour
Et au-dessus de ta tête éclatent les obus.
 

Extraits d'oeuvres - Alfred Lichtenstein