Marcel
1871 - 1922
Proust

Marcel Proust est un écrivain français, né et mort à Paris (1871-1922). Il est célèbre pour son œuvre principale A la recherche du temps perdu, publiée en sept tomes de 1913 à 1927.
Né d’une famille aisée, il choisit de ne pas travailler et fréquente assidûment les milieux mondains et les salons littéraires de son temps, ce qui attise son intérêt pour l’écriture.
Son premier recueil de poèmes en prose et de nouvelles, Les Plaisirs et les Jours,  est publié en 1896.
Il se passionne également pour l’historial d’art John Ruskin, marche dans ses pas, visite villes, cathédrales et musées, Amiens, Venise, où il séjourne avec sa mère en mai 1900, ou encore Bruges. A la mort de Ruskin en 1900, Marcel Proust décide de traduire son travail et de lui consacrer des articles. La Bible d'Amiens parait en 1904 et Sésame et les Lys en 1906.
La mort de sa mère en 1905, deux ans après celle de son père, dévaste Marcel Proust. Il s’isole alors de plus en plus du monde et ne vit que pour l’écriture de son œuvre majeure. En parallèle, alors qu’il souffre depuis l’enfance de difficultés respiratoires dues à l’asthme, son état de santé se détériore.
En 1907, il commence l’écriture du premier tome de son œuvre romanesque A la recherche du temps perdu, intitulé Du côté de Chez Swann, qui sera publié en 1913.
Après René Benjamin, pour Gaspard en 1915, Adrien Bertrand pour l’Appel du sol en 1916 (prix de 1914), Henri Barbusse pour Le Feu en 1916, Henri Malherbe pour Flamme au poing en 1917, et Georges Duhamel pour Civilisation en 1918, ce n’est pas le pressenti roman de Roland Dorgelès, Les Croix de bois, également inspiré de la Première guerre mondiale, qui obtient le prix Goncourt en 1919. C’est Marcel Proust qui sera récompensé cette année-là, avec À l'ombre des jeunes filles en fleurs, deuxième tome de son œuvre majeure.
Il décède le 18 novembre 1922 à la suite d'une bronchite et est enterré au cimetière du Père-Lachaise à Paris.